Le train

© CD29 - F. Betermin

Le projet ferroviaire de l'ouest breton

La desserte du Finistère était le principal moteur de plan Bretagne à Grande Vitesse porté par l’ensemble des collectivités bretonnes et mis en œuvre principalement dans le cadre des contrats de plan entre l’État et la Région.

En 2017 deux projets majeurs de ce plan se sont concrétisés :

  • 1er juillet 2017 : mise en service de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Le Mans et Rennes
  • 10 décembre 2017 : réouverture  de la ligne Quimper-Brest après remise à niveau et amélioration de l’offre de transport

Ces opérations s’inscrivent dans les deux grands objectifs pour la desserte ferroviaire en Bretagne :

  • Relier Brest et Quimper à 1h30 de Rennes et à 3h de Paris
  • Renforcer l’offre de transports entre villes bretonnes pour les déplacements du quotidien

L’État a souhaité mutualiser les investissements nécessaires pour la desserte de l’ouest breton et ceux envisagés pour renforcer les liens entre Nantes et Rennes et desservir l’aéroport du grand ouest. Le projet Liaisons Nouvelles Ouest-Bretagne Pays de la Loire (LNOBPL) répondait à ce souhait. Il a fait l’objet de nombreuses études techniques et économiques de la SNCF, de nombreuses réunions de concertation et d’un grand débat public.

L’abandon du projet d’aéroport du grand ouest (Notre Dame des Landes) a stoppé net le projet LNOBPL. Il convient donc de redéfinir le projet ferroviaire pour l’ouest breton. Ce sujet est le principal objet de la mobilisation initiée en début d’année 2018  par les forces vives du Finistère.

Informations complémentaires

Lien(s) utile(s)

  • Générer en PDF
  • Suggérer
Aller en haut